L’épanouissement professionnel

Très tôt nous sommes interrogés sur « ce que nous voulons faire plus tard ». Nous nous lançons parfois au hasard et finalement, après avoir testé le métier : le désir s’envole. Honnêtement : connaissez-vous bon nombre de personnes ayant pu répondre à cette question du premier coup ? Comment savoir si un métier va nous convenir, alors que nous ne l’avons jamais essayé ? Sans parler de la différence majeure entre vivre quelques journées types ( comme la semaine de stage durant le collège ou le bricolage en famille ) et travailler tous les jours durant des mois.

Je vous encourage à ne pas vous demander ce que la société, vos parents ou vos amis souhaitent pour vous. Mais plutôt ce que vous voulez obtenir, accomplir ou même voir, et ce, que ce soit dans un futur proche ou lointain. Le but finale est de pouvoir répondre favorablement à cette question « Si aujourd’hui était le dernier jour de ma vie, aurais-je envie de faire ce que je vais faire aujourd’hui » ? Si la réponse est trop souvent « Non. » et que vous persistez : vous augmentez la probabilité de faire un « burn-out », une « crise de la quarantaine » ou encore de tout vous levez un matin et tout quitter du jour au lendemain.

Avant de chercher le job de rêve, vous pouvez commencez à chercher le métier qui vous correspond en fonction de pré-requis obligatoire ou au contraire en évitant à tout prix certains points. Voici ceux qui me viennent à l’esprit :

  • les compétences : diplômes, expériences pro ou perso
  • le salaire : taux horaire, prime, avantage en nature …
  • le planning : liberté des horaires, mi-temps, week-end …
  • le lieux : usine, bureau, nature, salle de sport, milieu aquatique …

Vous pouvez aussi prendre en compte la présence d’un mentor au travail. Comme Jack Ma’s nous le conseil dans sa vidéo, entre vingt et trente ans : cherchez l’entreprise et la personne qui vont vous pousser à aller toujours plus loin, ceux qui vont croire en vous plus que vous même et qui vont vous hissez au sommet de votre potentiel.

Avec le temps, vous aurez une autre carte à jouer. Votre vécu vous ouvrira de nouveaux horizon professionnel car nous surmontons tous un jour une étape difficile. Et cette même étape nous définit. Tout ce que nous apprenons et vivons à ce moment là peut nous amener à un projet professionnel. Cette épreuve que vous affrontez et surmontez vous enseigne beaucoup et peut vous permettre de devenir une source disparation pour les générations suivantes.Dans tous les domaines vous pouvez trouvez quelqu’un qui a persévérer et trouver sa voie à travers une épreuve. Dans le monde des arts martiaux, il y a une étoile montante : DK Yoo.

 

Exemple de Nick Vujicic (un homme sans bras ni jambes)

Cette homme pour qui tout semblait perdu à su garder la tête haute. Son handicap et les difficultés extrêmes qu’il engendre lui ont permis de développer une force morale hors du commun. Il a appris à toujours aller de l’avant et garder la tête haute dans des situations qui auraient pu sembler désastreuses. Aujourd’hui c’est un conférencier qui inspire des milliers de personnes, et même si ça vie ne dois pas être facile tous les jours. Il semble la vivre à cent pour cent. Je vous invite à cliquer sur le lien contenu dans son nom. La vidéo en dit bien plus long que ce paragraphe.

 

Exemple de DK Yoo (expert en arts martiaux)

Petit il était souvent malade suite à une lourde opération chirurgicale, il s’est alors entraîné et à étudier dans différents domaines pour palier à son problème. Aujourd’hui : il vend des formations sur son site internet et fait de nombreux stages à des prix plus élevés que la moyenne. Sur le web : il est vu comme « le fils spirituel de Bruce Lee » et son business semble fonctionner plutôt bien.

 

Exemple de Kevin Hart et Dany Boon (deux humoristes)

Les deux comiques ont connu leurs succès en utilisant leur quotidien difficile pour faire rire les gens. Dans « Laught at my pain » : Kevin Hart explique comment « sa petite taille » et son père victime de la drogue ont rendu son enfance difficile. Aujourd’hui tout le monde en rit mais il a du surmonter des épreuves pour en arriver là. Et comme il dit : « La célébrité fait rêver ! Pas le boulot requis. »Quand à Dany Boon, l’un de ses plus gros succès et son sketch sur un dépressif se répétant :  « Je vais bien, tout va bien, je suis gai, tout me plaît, je ne vois pas pourquoi, pourquoi ça n’irait pas » . Mais la vérité n’est pas si loin. Au début de sa carrière, et pendant plus de deux ans, Dany Boon était interdit bancaire. Il devait de l’argent à de nombreuses personnes et ne pouvait pas se nourrir correctement. Autant vous dire qu’il a eu sa part de dépression.

Votre vécu contient aussi vos loisirs et vous pouvez aussi obtenir un complément de salaire en utilisant vos connaissances dans ces domaines.

 

Exemple d’André Dubois (chasseur)

Passionné de tir, il s’est auto-formé au ball-trap et ce n’était franchement pas facile. En 2010, il a alors l’idée de créer un site internet dédié à son loisir et vend des milliers d’heures de formation et de coaching. Aujourd’hui il développe son business en s’adressant aux chasseurs et divulgue ses techniques les plus efficaces pour obtenir encore plus de plaisir en chassant.

 

Exemple de Cornelius (coach en séduction)

Alors qu’il était encore en Master : Cornelius décide de donner des cours de séduction pour les personnes timides. Il explique comment il arrive à aborder les filles alors que beaucoup sont gênées à l’idée d’approcher le sexe opposé. Au début de sa carrière il gagnait prêt de mille cinq cents euros par mois. Autant vous dire que quand vous pouvez lié l’utile à l’agréable. Il ne faut pas se gêner… Mais il ne s’est pas arrêter là ! Si vous êtes curieux : je parle encore de lui dans l’exemple de Stanislas Leloup un peu plus bas.

« Vivre de sa passion » prend alors tout son sens. Mais gardez à l’esprit que votre travail peut devenir passionnant même si ce n’était pas le cas au début. Quand je suis arrivé chez Mcdonald’s : faire des Big mac et servir des sodas n’a pas révolutionné ma vie. Mais apprendre le management et développer mes compétences sur la communication a bouleversé mon quotidien…

 

Exemple de Stanislas Leloup

Stanislas Leloup était au début « Cornelius »: il avait un site sur la séduction. Puis il a créé marketing mania qui est un site consacré au marketing et plus particulièrement à l’optimisation de la conversion du visite en acheteur. Il était surnommé le Maniac des conversions. Quand je l’ai connu en 2016/2017 il était encore en dessous des trente mille abonnés. Aujourd’hui il a dépassé les cent mille abonnés, notamment, grâce à sa vidéo : « Vendez-moi ce stylo » . Il a un taux horaires de mille euros de l’heure, pour analyser votre site internet.

En parallèle, il vend son savoir à travers d’autres formations comme : « Le déclic » ou l’optimisation de son temps en fonction de la règle des quatre-vingt-dix jours. Ses deux formations coûtes respectivement cinq cents et trois cents euros. Et ne sont pas en rapport direct avec sa chaîne youtube. Vous avez ici une preuve concrète que plus vous avancez dans la vie, plus vous pouvez vendre vos compétences. Toutes vos épreuves sont un revenu potentiel.

Garder à l’esprit que votre avenir n’est pas figé et demandez vous à quoi bon avoir un futur si vous ne profitez pas du présent ? Vous serez parfois limitez par les normes de la société… Dans ces cas là : pensez à voir ce que vous pouvez en tirer pour la suite et quitte à être dans une situation autant en tirer profit au maximum. L’éducation nationale par exemple… Elle nous oblige à suivre un parcours que nous ne désirons pas forcément mais elle sert principalement à nous développer. Même si nous tout ne la supporte pas : elle apprend au personne à se confronter à des problématiques, étudiez des points de vue etc.. et ça, nous le ferons toute notre vie.

La philosophie est, pour moi, une ouverture d’esprit, si vous lisez mes articles sur le management et la communication vous comprendrez très vite que dans une situation donnée : il n’y a pas que du noir ou du blanc. Pour résoudre un conflit il faut savoir se placer des deux points de vues et aussi visualiser les faits réels sans les perceptions.Le français nous sert quand nous évoluons dans la hiérarchie ou si nous voulons un minimum de professionnalisme. Sur un forum : si nous faisons des fautes d’orthographe, il arrive que les personnes compétentes ne nous répondent pas. Et si nous n’avons pas une bonne élocution : peu de personnes sont susceptibles de nous écouter.Dans mon cas, mon diplôme en GEII ne me servira pas pour l’électricité, mais ce que j’ai appris en programmation me sert au quotidien. Je développe mes propres outils informatiques pour mon travail, je suis capable de faire mon propre site internet et bien plus encore..

Un autre « obstacle » pour certains d’entre vous est celui des parents inquiets … si vous ne voulez pas les avoir sur dos, les apeurer ou encore les énerver, vous devriez songer à garder un bon équilibre de vie, ceci restera bon pour vous ! Et vous pouvez le faire sans :

  • vous obliger à vous lever à six heure du matin
  • arrêter complètement la procrastination : jeux vidéo, netflix, etc …
  • manger bio et équilibrer tous les jours
  • arrêter complètement l’alcool.

La plupart du temps ils veulent simplement vous voir réussir dans la vie donc si vous suivez les points suivant tout devrait bien se passer :

  • checkrester autonome-financièrement
  • checkne pas s’endetter si le résultat est incertain
  • checkne pas tomber dans les extrêmes si vous vous laissez guider par vos désirs
  • checkne pas changer de comportement subitement
  • checkne pas s’isoler ou couper tout contact avec les autres terriens

Si le conflit ne passe toujours pas, vous pouvez aussi revoir votre communication. Parfois nous nous sentons sur la défensive et nous réagissons à chaud en reprochant des choses qui n’ont plus rien à voir avec le conflit. Il faut savoir se recentrer et avec un peu d’entrainement vous pouvez vous supprimer les non-dits de votre vie. Finalement ce que vous voyez en mal dans leur façon d’agir est peut être bon pour vous si vous prenez du recul.

Ainsi s’achève mon article sur l’épanouissement professionnel. En conclusion : il n’y a pas de mauvaises voies ou de mauvaises personnes. Mais il y a beaucoup de personne à la mauvaise place. Je vous invite à voguer en veillant à ne pas vous mettre dans des situations délicates. La suite vous viendra naturellement. Ne perdez pas de vu que tout Homme avisé peut tirer profit d’une situation qui semble désespérée.

Pour aller plus loin : si vous avez lu cet article c’est peut être parce que vous vous cherchez encore. Et dans cette période de doute, l’estime de soi est souvent un fardeau. Si c’est votre cas : je vous invite à consulter mon article : « Incarner le changement que vous voulez voir ».

Dans tous les cas, je vous remercie d’avoir pris le temps de me lire et je vous souhaite de trouver votre voie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *