Déc 10

Les courses au drive

Quel magasin choisir ?

Dans cet article je vais prendre l'exemple de Géant casino car c'est le magasin à côté de chez moi. J'ai pu tester leur SAV, leur fiabilité dans l'assemblage des commandes ainsi que la qualité des produits.

Je vous invite cependant à tester plusieurs magasins si le premier ne vous satisfaits pas. Nous allons ici énumérer les différents avantages du drive.

Un onglet promotion

Vous bénéficiez d'un onglet dédié à toutes les opportunités du moment. Je fais donc le tour de la page en regardant si des produits que je commande habituellement sont dedans. Quand je vois une promotion pour des produits qui se conservent comme les sodas, la lessive ou les apéritifs : j'en commande plusieurs. 

Contrairement à ce que nous pourrions penser nous retrouvons des marques cotées comme : magnum, granola , kinder, nutella, coca, madrange , ariel, entremont etc etc..

Vous bénéficiez aussi généralement de 10/20/30/40% sur les produits de la marque casino qui restent savoureux malgré les préjugés. Mais bon je vous l'accorde : les goûts et les couleurs...

Cet onglet vous évite de faire le tour de tous les rayons et d'économiser sur des produits coûteux.

Comme vous pouvez le constater j'ai économisé presque 20% sur ma commande, et en rajoutant ce que vous lirez plus bas j'économise 10% supplémentaire.

Rupture = produit identique ou supérieur

Le plus gros avantage du drive est bien celui-ci : quand votre produit est en rupture : vous obtenez la qualité supérieur ou en plus grosse quantité. Un exemple parlant plus que les mots, voici ce que j'ai reçu dans mon mail : 

J'ai été vigilant sur le fromage car le produit remplacé n'avait pas été précisé..

Pour le jambon vous pouvez remarquer que je suis passé quatre tranche à six tranches. Ce qui représenté ici 50% d'économies sur vingt-quatre euros.

Pour les glaces je suis passé de quatre glaces de la marque casino (moins de trois euros) à huit glace de la marque magnum (six euros). Soit encore 50%.

J'ai aussi eu des cas de figures avec des kinder, de la lessive et d'autres encore.

Le drive, pour conserver ses clients, doit compenser le mécontentement en cas de rupture : en effet à quoi bon faire les courses en ligne s'il faut aller chercher un produit à l'intérieur du magasin pour compenser ? C'est pourquoi vous avez souvent le produit en plus grande quantité et/ou de meilleur qualité.

Toujours plus de promotion

Régulièrement il arrive que vous receviez un mail avec un bon de réduction pour vous inciter à revenir faire vos courses chez eux sous trois semaines. Environ huit euros dès cinquante euros d'achat.

Pour ma part je fais donc un petit réassort de ce qui me manque dans le réfrigérateur et je commande les produits qui durent dans le temps pour atteindre les cinquante euros. Au final j'économise donc seize pour cent supplémentaire sur ma note.

La qualité des produits

Souvent j'entend mon entourage parler de la sélection des produits.

Personnellement depuis que je suis au drive j'ai toujours eu une qualité irréprochable sur les fruits et légumes. Les grandes surfaces connaissent cette barrière psychologique chez le client et vont donc le palier en évitant de vendre des produits avec des DLC trop courtes ou au visuels douteux.

Les oublis

Je vérifie systématiquement tout ma commande en rentrant chez moi - produit par produit - en même temps que je range mes courses. Quand je constate un oubli ou une différence de prix : j'envoie un mail avec le numéro de commande et l'incident survenue et je reçois un bon de réduction pour la commande suivante.

Pour conclure

Si nous additionnons toutes les promotions sur cette commande (qui se rapproche de mon quotidien au drive). J'ai économisé trente-sept euros sur cent-vingt-deux euros soit 30% et j'ai reçu huit euros supplémentaire de réductions pour ma prochaine commande ce qui amène à 37% de réduction si je commande dans les trois semaines suivantes.

Déc 09

Le « Vendredi noir »

"Black Friday", quésaco ?

Aussi appelé le "Vendredi fou" : il a lieu le vingt-trois novembre de chaque année. Durant cette période vous trouvez de nombreux soldes en magasin et sur internet. Cette période qui finalement commence le lundi d'avant et se clôture avec le "Cyber Monday" est à redouter car elle met en avant deux vis.

1. L'achat compulsif

Nous sommes pls enclin à dépenser quand nous voyons une promotion limitée dans le temps. En effet : le prix réduit allant disparaître nous avons tendance à sauter sur l'occasion sans prendre le temps de réfléchir à la nécessité de posséder le produit. Nous agissons par peur de regretter plutôt que par réflexion et nécessité. Le but n'étant pas ici de vous faire un cours de marketing : je vous conseille simplement de réfléchir un mois avant à ce que vous pourriez vouloir acheter. Ainsi vous pouvez regarder les prix à l'avance, étudier les produits similaires et le jour J vous focaliser sur ce qui vous intéresse vraiment.

Si vous commencez à naviguer de site en site pour voir les promotions, vous allez vouloir acheter à tout va et vos biens finiront par prendre la poussière... Sur le moment - " ça valait le coup " mais à moyen / long terme vous aurez perdu de l'argent. Sans parler du temps que vous consacrer à errer sur internet où dans les magasins.

2. Les fausses promotions

L'intérêt de savoir si une promotion est intéressante est de la repérer avant les soldes, et un peu plus de deux semaines avant pour être précis. Bien que l'amende soit élevée pour chaque erreurs commises en magasin. Sur internet la régulation est moindre, les prix sont alors faussés pour vous faire croire à une occasion unique d'obtenir l'article à prix coûtant. Ici c'est un cas d'autant plus flagrant que ce produit est en xxx exemplaires sur le même site internet. Les deux premières images sont prises durant le black friday à cinq minutes d'intervalle, et la dernière mi-décembre.

Les véritables opportunités à ne pas manquer

Le Black Friday est très intéressant pour changer de téléphone, acheter une console ou des jeux vidéos ou encore obtenir des parfums et des prestations à prix réduits. 

Chez Nocibé par exemple en 2018, tous les jours il y avait trente pour cent de réduction sur un parfum précis tous les jours. Avec un peu de chance l'un deux vous plaira et pourra être offert un mois plus tard.

Du côté d'Apple : le coût de tous ses produits était réduit de dix pour cent. De plus : L'Iphone X initialement à 1159€ était vendu pour 899€ soit moins vingt-trois pour cent.
Le Huawei P20 Pro initialement à 899€ était  à 549€. Samsung et Xiomi participaient aussi aux promotions. De manière général la différence peut vous sembler énorme mais même hors soldes vous pouvez avoir des prix cassés. Le Black Friday permet d'économiser cent euros supplémentaire en générale, ce qui n'est pas à négliger suivant le prix initiale.

Du côté des jeux : Red Dead Redemption 2 (soixante euros) était bradé à quarante euros alors qu'il était sorti un mois avant. Pour ceux qui sont habitués vous pouviez bénéficier de cette promotion le jour même de la sortie officielle à Auchan ou Carrefour... Les deux enseignes pratiquent souvent ce genre de réduction pour inciter les clients à faire leurs courses chez eux par la même occasion. Du côté de Blizzard : Overwatch était à moins soixante pour cent. Et l'abonnement Playstation plus était dix euros moins chère soit dix-sept pour cent de réduction.

Pour résumer, la majorité des promotions ne sont pas si intéressantes que ça (comparé aux soldes), mais si vous effectués vos achats de Noëlle : vous pouvez facilement économiser vingt pour cent ou plus, ce qui reste non négligeable. Vous avez l'opportunité aussi de dénicher quelques perles rare en vous fiant aux sites référençant les promotions comme frandroid.com ou 01net.com et bien d'autres.

Déc 08

L’électricité et le Gaz

Les achats groupés :

Pour économiser sur vos factures d'énergie vous pouvez rechercher des offres groupées. La réduction est plus intéressante car négociée pour un groupe tout entier. Mais comment savoir si l'offre proposée est meilleure que la vôtre ?

1. Les informations à récupérer pour l'électricité

Vous pourrez trouver toutes ces informations sur le site internet de votre opérateur directement dans votre espace client.

  • 1
    La puissance souscrite en kilovoltampère (kVA).
  • 2
    Le prix de l'abonnement annuel de votre fournisseur.
  • 3
    Le prix du kilowatt-heure TTC que vous propose le fournisseur.
  • 4
    Le nombre de kilowatt-heure (kWh) que vous consommez sur un an.

2. Les informations à récupérer pour le gaz

Vous pourrez trouver toutes ces informations sur le site internet de votre opérateur directement dans votre espace client.

  • 1
    Votre classe de consommation.
  • 2
    Le prix de l'abonnement annuel de votre fournisseur.
  • 3
    Votre consommation annuelle en mégawatt-heure (MWh).
  • 4
    Le prix du mégawatt-heure TTC que vous propose le fournisseur.

3. Trouver les grilles tarifaires des deux offres

Vous pouvez les trouver directement sur internet en tapant " le nom de votre fournisseur + prix électricité (ou gaz)" ou encore dans votre contrat.

Pour le cas de l'offre groupée : le tableau était en pièce jointe mais j'ai fais le comparatif avec mon fournisseur actuelle et non EDF.

Comparer les deux offres :

Ici nous pouvons donc constater qu'en changeant de fournisseur pour l'électricité et le gaz : je pourrais économiser 84€ par an.

Relisez bien votre contrat pour trouver toutes les informations. En cas de doute vous pouvez consulter le site selectra.info .

Il faut aussi faire attention quand vous comparer les tarifs à ne pas vous tromper : 

  • check
    sur les prix HT et TTC.
  • check
    la puissance souscrite (6 kVa en général).
  • check
    Si vous êtes en option de Base ou en Heures pleines / Heures creuses.
  • check
    la classe de consommation (B0 en général).
  • check
    Vérifier la grille proposée par le nouveau fournisseur au moment de souscrire car elle pourrait ne plus correspondre.
Mai 31

Le bien être au quotidien

"Le bonheur ne se trouve pas : il se construit". Pourtant, la colère, la frustration, la peur du regard des autres, et bien d'autres émotions négatives nous empêchent d'avancer au quotidien. Pendant des années j'ai luté pour m'en débarrasser ou vivre avec et j'ai finalement compris que j'étais le seul maître de ma situation.

Dans cet article, j'aimerais vous faire partager mon point de vue. Vous amenez à une prise de conscience afin que vous incarniez le changement que vous voulez voir en vous. Comprenez bien que la citation : "Si vous ne vous aidez pas, personne ne le fera." ne doit pas forcément être prise dans le sens ou nous sommes seuls contre le monde. Non... la vérité est tout autre à mes yeux. Si vous ne décidez pas de changer, même la personne la mieux intentionnée du monde à votre égard ne pourra vous hisser au sommet. Si le changement ne vient pas d'une volonté profonde : vous n'appliquerez pas les conseils, vous vous découragerez et il y a une forte probabilité que vous ne soyez pas investi. Je ne fais pas parti des "coach de vie" car je n'ai pas la prétention de savoir ce qui est bon pour vous. Mais en partageant mon point de vue, j'espère vous interpellez. Il est fort probable que certains points aborder ne vous correspondent pas. En ce cas : vous n'aurez qu'à passer au paragraphe suivant. Mais si un seul point vous interpelle et que vous trouvez que vous allez grandir en l’appliquant, alors pour moi c'est une réussite. 

L'introduction était longue mais commençons :

1. Apprendre à dire non

Un conseil tellement basique, que vous seriez en droit de vous demandez si vous ne perdez pas votre temps à me lire. Je vais quand même ajouter une autre citation du même genre : "Si vous voulez une vie facile : rendez-vous la vie facile." Ses deux conseils vous semble logique n'est-ce pas ? Et si nous allions dans le détail pour voir si vous les suivez ?

Combien de fois est-ce que vous vous êtes retrouvés dans un lieux, avec une personne que vous n'appréciez pas ou entrain de faire quelque chose que vous n'aimiez pas, et ce pour respecter les normes de la société ?

Votre "sacrifice" en vaut-il vraiment la peine ? Quand vous n'avez pas envie de faire plus que ce que vous êtes "obligés" apprenez à dire : "Non.".  Si vous ne le faites pas. Au moindre obstacle ou imprévu, vous allez être rongés par la colère. "Se rendre la vie facile" s'est : ne pas se mettre dans une situation que vous ne désirez pas, si vous n'y êtes pas obligés.

Un exemple en couple

Un exemple au travail

Vous devez retenir de ces conseils que la plus part du temps : si vous êtes en colère, ou frustrés c'est parce que vous avez fait quelque chose à contre cœur et pour vous en rendre compte : comparez une situation dans deux contextes différents.

Vous êtes en voiture et un automobiliste vous klaxonne.

Si vous êtes en vacances, vous en riez et vous vous dites : "Qu'est-ce que les gens peuvent être stressés ..."

Si vous êtes fatigués et que votre seule envie c'est de rentrer chez vous : "Mais qu'est-ce qu'il me veut ce ***** il voit pas que je peux pas avancer !!!" Et vous klaxonner à votre tour, sans parler de votre gestuelle qui devient très intuitive.

Bien entendu ce n'est pas toujours ainsi. Mais vous verrez de nombreuses situations similaires, notamment quand vous êtes dans une longue file d'attente dans un restaurant, dans un supermarché, etc, etc ... Comprenez bien que pour une même situation, le contexte va vous faire agir de deux manières bien distinctes. Et quand vous êtes en colère, votre patience est proche de zéro, c'est pourquoi je vous invite à ne pas faire ce que vous ne désirez pas. Sinon : tout problème sera prétexte à évacuer votre colère sur autrui. Un autre petit conseil qui pourrait paraître anodin et qui pourtant fait la différence : apprenez à savoir ce que vous voulez et surtout apprenez à savoir le dire. Parfois nous n'osons pas de peur de frustrer les gens... Vivez pour vous et servez vous d'une bonne communication pour vous sortir des mauvais pétrins (parfois :p), pour les personnes que vous rendez mécontentes et bien... c'est la vie... vous ne pouvez pas dire "amen" à tout pour satisfaire les autres à votre détriment.

2. Analyser ses colères

Notre société classe ce sentiment dans les "mauvais" états affectifs, et quand nous voyons nos réactions à chaud, nous pouvons comprendre pourquoi. Généralement, dans ce moment là, le patient n'a plus de patience, discerne mal les différents éléments d'une affaire et ne fait preuve d'aucun tact. C'est pourquoi il est recommandé de tourner " sept fois la langue dans sa bouche " avant de prononcer un mot.

Le véritable but de cet exercice est en réalité de vous faire prendre du recul avant de regretter vos mots. Il n'est pas rare de voir quelqu'un regretter ses paroles ou ses actions une fois redevenu calme. Mon conseil ce joint donc aux autres, quand vous êtes dans cet état, ne dites rien et ne faites rien, avoir d'avoir repris le contrôle de vous même.

Parlons des bienfaits que vous pouvez tirer de ce sentiment. Tout d'abord il va être important de comprendre que dans la majorité des cas, ce n'est pas l'incident même qui vous a fait perdre votre sang froid, mais plutôt un problème que vous n'avez pas réglé bien avant, que vous avez refoulé par fierté et qui aujourd'hui ressort subitement. Alors pour vous défendre, vous mettez la faute sur autrui car il est plus facile de procéder ainsi plutôt que d'accepter vos tords.

Il va donc être intéressant de voir ce sentiment comme une sonnette d'alarme - qui est tirée quand vous laissez un problème en suspens. Je vais vous donner un exemple concret par une situation vécu, et vous pourrez alors faire le travail de votre côté le moment venu. Si vous avez du mal à prendre du recul : vous pouvez faire appel à mes services et je me ferai un plaisir de vous aidez à obtenir les bons réflexes.

Quand j'ai commencé à prendre mes fonctions de manager en restauration rapide, il était difficile de gérer les absents (qui s'élevait à deux sur six), ma prise de poste sur des points que je ne maîtrisais pas entièrement et par dessus tout de gérer mes émotions dans ces moments là.

Pour faire simple : chaque tâche était chronométrée et nous devions ouvrir les grills du restaurants à onze heure. Mais comment rattraper le retard de deux personnes, soit huit heures de travail ? Tout en sachant que j'étais avec de nouveaux équipiers qui ne maîtrisaient pas non plus le système.

Ma première réaction en voyant les absents étaient de cracher mon venin sur la RH qui n'était pas capable de prévoir des équipes fiables. Ensuite durant mon tour de contrôle je voyais tout ce que le manager de la veille n'a pas fais ( les impératifs qui devaient être traité avant de partir ) : alors je maudissais l'équipe de gestion et dans ma tête je les traitais tous d'incapables. Et pour terminer quand un équipier avait besoin d'une heure pour une tâche que je faisais en vingt minutes je perdrais littéralement l'esprit et me demandait si je n'étais pas le seul à travailler correctement dans cet entreprise. Quand le directeur arrivait plus tard dans la matinée : je vidais mon sac - avant même qu'il n'est finit de poser ses affaires dans le bureau. Quel enseignement tirer de cette situation ? D'où vient réellement la colère ? 

Méthode des "cinq pourquoi"

Il faut reprendre point par point pour voir quels éléments sont liés et quelles mesures prendre. Toutes ces questions / réponses sont obtenues en fin de journée et par chance, là seule personne qui avait entendu mes médisances était mon directeur (qui étant une personne géniale ne m'a pas blâmer. Bien au contraire, il m'a soutenu durant toute la journée et m'a appris à prendre du recul et à gérer les problèmes.

J'ai d'abord parler de l'incompétence de la RH.

  1. Pourquoi est-ce qu'il avait deux absents ?
    -Le premier à une petite fille de moins d'un an qui est malade et personne pour la garder.
    => Je ne suis pas parent mais j'ai des notions sur la santé fragile d'un enfant et l'importance de ne pas laisser un enfant en bas age tout seul...

    -Le deuxième est sorti la veille, trop alcoolisé il ne s'est pas réveillé.
    => Manque de professionnalisme certains, mais à dix-huit ans il fait parti de la majorité qui ne paye pas de loyer et qui vient au travail pour de l'argent de poche. Perdre son travail ne lui fait donc ni chaud ni froid.
  2. Pourquoi est-ce que ces absences mon mis en colère ?
    => Parce que j'avais plus de travail.
  3. Pourquoi est-ce qu'avoir plus de travail m'énerve ?
    => Parce que je ne pouvais pas ouvrir le restaurant à l'heure.
  4. Pourquoi ne pas ouvrir le restaurant à l'heure m'affecte ?
    => Parce que je veux montrer à tous que je suis capable de faire mon travail.
  5. Pourquoi est-ce que je veux montrer à tous que je suis capable ?
    => Parce j'ai peur du regard des autres

Quand nous analysons le problème racine, la cause de l'énervement n'est pas forcément celle que nous aurions pu croire. Aujourd'hui quand je commence à perdre patience, je me demande toujours, si dans un autre contexte le problème me mettrait en colère ? Ici nous pouvons voir que la source du conflit était l'estime de soi. Il y a donc fort à parier que si avec ces absents j'avais pu ouvrir le restaurant à l'heure : je n'aurais pas été affecté.

Pour les plus curieux : les mesures prises par mon directeur ont été mon développement personnel ( pour que je prenne confiance ) et le suivi des absences et retards pour sanctionner ​le fêtard qui a recommencé.

J'ai ensuite parler de l'incompétence ​de mon collègue de la veille.

  1. Pourquoi est-ce qu'il n'a pas effectué ses tâches ?
    ​=> Un événement non prévu par nos services a eu lieu et à la fin du spectacle, nous étions le seul restaurant encore ouvert et les clients étaient bien plus nombreux que prévus
  2. Pourquoi est-ce que j'étais énervé de devoir faire son travail ?
    => Parce que j'allais avoir plus de travail à mon tour
  3. Pourquoi est-ce qu'avoir plus de travail m'énerve ?...
  4. ...
  5. ... => Parce j'ai peur du regard des autres

Les événements imprévus arrivent toujours quand il ne faut pas. Disons plutôt que ceux que nous retenons sont ceux que nous n'arrivons pas à gérer, car il y a toujours une part d'imprévu dans la vie, mais quand elle ne nous affecte pas : nous l'oublions.

Une fois encore : si j'avais eu le staff nécessaire le matin pour ouvrir dans les temps, j'aurai été bien plus indulgent envers mon collègue de travail.

Ici les mesures prises étaient donc le suivi des concerts avec la nouvelle salle qui venait d'ouvrir et un renforcement du personnel pour les prochains événements.

Pour terminer, je vous éviterais les cinq questions car vous avez sûrement compris le principe, mais pour les équipiers qui mettent trois fois le temps nécessaire à un manager. C'est simplement l'expérience qui fait la différence, et au lieu de juger la personne comme "lente", j'aurais dû vérifier qu'elle avait les compétences nécessaires, que le matériel n'était pas éparpillé à travers tous le restaurant etc... etc ...

Ce que je voulais vous faire comprendre par cet exemple c'est qu'une réaction à chaud m'aurait valu les foudres de mes camarades, qui est-ce que je suis pour les traiter d'incompétents ? Surtout que je n'ai pas fais mes preuves, rien ne dit que j'aurais fais mieux qu'eux... Et le nouveau personnel qui arrive veut généralement bien faire, mais si personne ne lui montre, il ne peut pas gagner en efficacité. Alors, si en plus : vous venez et lui dites qu'il est trop mou, qu'il n'est pas fait pour ce métier ou pire... Vous allez perdre une personne qui aurait pu faire la différence dans votre restaurant.

Le conseil disant de ne pas agir à chaud et sûrement le meilleur que vous entendrez. Une fois chez vous et revenu au calme, au lieu de dire "c'est passé" prenez le temps de vous posez les bonnes questions et de prendre les mesures adaptées. Rappelez-vous : "La première fois c'est une erreur, la deuxième fois c'est un choix".

Ici je vous parle du travail, mais c'est valable pour tous les événements de la vie, les embouteillages sur la route, l'agacement en famille etc ... Et la plus part du temps : tout revient sur l'estime de soi. Si vous êtes en accord avec vous même, vous accepterez la critique et chercher une solution à la plus part des obstacles.

Je pense qu'il est normal que des personnes ne soit pas d'accord avec vous car nous avons tous nos propres valeurs. Mais quand vous commencez à être sur la défensive c'est que vous êtes en contradiction avec votre conscience ou que vous voulez vous prouvez quelque chose. La meilleur chose à faire quand une remarque vous affecte, c'est de la prendre en considération et au lieu de ruminer : de changer la partie que vous n'aimez pas chez vous. Voilà - d'après moi - comment transformer un état affectif négatif en un développement personnel bien veillant.

Après un sujet aussi sérieux, je vous invite à un petit moment de détente. Ce sketch de Fary (à regarder à partir cinq minute pour rester dans le sujet de la colère) met le doigt sur la signification d'une personne qui se justifie ou s'énerve fasse à une autre personne : elle a elle même le doute ... De mon opinion si vous connaissez la vérité : la remarque doit vous passer au-dessus. Depuis quand faut-il se justifier au près de quelqu'un qui est insignifiant pour vous ?

3. L'estime de soi

L'un des points les plus importants - pour ne pas dire l'unique - pour être bien dans sa peau. Si vous avez peur du regard des autres, si les critiques vous affectent directement et si vous êtes mal à l'aise avec les compliments, la suite est faites pour vous.

Nous faisons face au jugement tous les jours et ce depuis tout petit... À l'école nous recevions des feux verts, oranges ou rouges de mémoire, ensuite il y a eu les lettres , TB, A+, A etc ... et enfin les chiffres : 10/20 etc... Si vous n'aviez pas la moyenne : vous n'étiez pas qualifiés pour passer à la classe suivante. Et les autres élèves, surtout au collège sont cruels entre eux. "T'es nul !", "T'es un moins que rien ! " etc... etc... Et si vous aviez le malheur de réussir : "Sale intelo !", "Fayot !". Autrement dit, il y avait toujours au moins une personne pour vous critiquer. Dans le monde du travail, ce n'est pas souvent mieux : "t'es mou", "tu lèche les bottes du patron" etc...

Ce système de jugement négatif ne s'applique pas dans tous les pays. Comme le dis Gad Elmaleh dans l'un de ses sketchs. Aux États-Unis quand vous réussissez les gens vous félicitent en France ils font preuve de jalousie .. Tout comme nombre d'entre-vous, j'ai longtemps été sujet au regard des autres. Et puis un jour j'ai réalisé que je vivais pour moi et non pour eux.

Facile à dire mais pas à faire ? Pas si sûre... Il est important que vous compreniez que la seule personne à qui vous devez montrer de l'importance c'est celle dans le miroir. Quand une personne vous fait une remarque qui vous vexe, transformer l'énergie négative qui a été générée en un point positif. Demandez vous ce qui vous affecte négativement, demandez vous pourquoi ? Et changez en vous ce qui vous déplaît. Au début il est difficile d'arriver à raisonner ainsi. Comme chaque nouvelle habitude à prendre il faut un temps d'adaptation mais ensuite c'est un automatisme. Mes deux conseils : "Si vous voulez vraiment changer alors commencer par changez vos habitudes" et "Un nouveau défaut = un nouveau changement".

Exemple de surpoids

Exemple de fiabilité

Exemple vestimentaire

Le point à retenir c'est que chaque acte à ses conséquences. Mais chaque personne à son propre jugement, pour être bien dans sa peau vous devez vivre en harmonie avec vos choix. Quand vous faites ou dites quelque chose soyez convaincus que c'est la meilleure chose à faire. Sinon vous le regretterez.

Que faire en cas de changement d'avis ? Je pense que nous prenons toujours la bonne décision pour nous même à l'instant "T". Mais quand les heures et les jours passent : nous assimilons de nouvelles connaissances. D'autres événements se déroulent etc... Et parfois nous revenons sur nos décisions. Libre à nous de changer de direction avec ces nouvelles données. Sans devenir une véritable girouette : restez en accord avec vous même. Pensez cependant à communiquez sur vos sentiments et vos désirs car les autres ne peuvent pas les deviner, même si vous auriez cette envie. Si vous avez du mal à vous exprimer, je peux le comprendre, j'ai du travailler sur ce point moi aussi, et pendant de longues années. Aujourd'hui je peux vous donner quelques astuces. Pensez à me contacter si vous n'arrivez pas à appliquer les conseils donner dans mon article.

Travailler sa présentation

Bien que la présentation physique soit importante ( à mes yeux ) : vous devez être confortable ( à l'aise psychologiquement ) dans vos habits. Ici je parle de votre présentation orale, la prosodie est bien évidemment à perfectionner mais sans aller jusque là : apprenez à vous vendre.

Vous ne serez pas forcément dans les meilleurs conditions le jour ou vous allez devoir vous présentez à de nouvelles personnes. En soirée, dans la rue, au travail etc... Ne partez pas sur un grand discours mais quelque chose de simple et concis vous permettra de passer cette présentation avec "succès" et si vous êtes fière de cette petite victoire inattendue, c'est toujours un bon point à prendre. Mais c'est surtout que - dans le cas contraire - si vous vous mettez à bégayer ou hésiter, vous risquez de vous maudire et de vouloir revenir dans le passé pour éviter cette "honte".

Je tiens à vous rappelez aussi que vous devez relativiser ce genre de moment, vous n'avez pas mis votre vie en jeu, vous n'allez pas perdre votre emploi ou votre appartement parce que vous vous êtes mal présentés. Et vous ne savez pas ce que votre interlocuteur à vraiment pensez de ce moment. "Si vous voulez avoir une vie facile : rendez-vous la vie facile". Eviter de penser pour les autres et de dramatiser quand ce n'est pas nécessaire. Il est possible que la personne en face n'ait même pas remarquée votre malaise car lui/elle était aussi en position de stress.
Vous en rigolerez avec le temps. Pour le moment prenez juste cet incident sur vous et travaillez un minimum votre présentation pour la prochaine fois :).

Pour ceux qui sont pris d'une illumination soudaine et se demande s'ils sont prêt à passer un entretien d'embauche, je vous conseille de vous renseigner sur Yves Gautier . Je trouve son travail remarquable. 

Les compliments

Ils ne nous mettent pas toujours à l'aise, et pourtant ils devraient flatter notre égo. Alors pourquoi avons-nous du mal à les accepter ? Et bien encore une fois, je pense que c'est dû à l'estime de soi. Nous pensons que nous ne les méritons pas.

C'est ici que je dois faire une piqûre de rappels avec ce que je disais plus haut. Pour chaque fait, chacun peut avoir son propre jugement. Quand quelqu'un vous dis : " tu es élégant(e)". Au lieu de répondre : "Non c'est juste un smoking classique" ou "C'est juste une robe, rien de bien extraordinaire". Entraînez-vous à répondre : "Merci." et ne vous sentez pas obligés de lancer un compliment en retour. S'il n'est pas pensé mieux vaut éviter, car en général, quand nous nous forçons, l'interlocuteur en face de nous le ressent... Pour en rajouter une couche : je trouve les "combats de politesse" ennuyeux à mourir. Chacun se lance une fleur jusqu'à avoir vidé le camion, alors qu'au départ, c'était juste une façon pour la personne d'exprimer sa satisfaction envers vous. Et pourquoi le contredire ? Qui êtes-vous pour pensez pour lui ? En lui répondant "non je ne suis pas élégante", vous pouvez le(/la) contrarier car vous remettez en question sa parole et vous risquer de transformer une "action positive" (à mes yeux) en un mal à l'aise inutile ...

Être un spécialiste

Ce passage va avec celui sur l'auto-formation un peu plus bas. Vous aurez une bonne estime de vous quand vous serez à l'aise dans au moins un domaine. Il est toujours plaisant de pouvoir parler d'un sujet avec passion, car nous en connaissons les moindres détails. Cette compétence ne vient pas du jour au lendemain et vous pouvez difficilement la forcer. Mais regardez votre emplois du temps et demandez-vous ce que vous faites avec enthousiasme. Généralement dans cette situation, nous avons toujours envie d'en savoir plus, nous sommes curieux, nous passons des heures sur le sujet sans voir le temps passer. C'est typiquement dans ce genre d'activité que vous allez devenir un spécialiste, et le jour vous tomberez avec d'autres personnes passionnées en débattant vos points de vus ou en pouvant démontrer vos compétences vous gagnerez en confiance en vous et en estime de vous.

Peut être même que vous êtes déjà très bon dans un domaine, mais le pratiquant au quotidien vous n'aviez jamais remarqué. Ne vous sous estimez plus, acceptez les compliments que l'on vous fais, accepter d'être bon dans ce que vous faites. Et si rien ne vous viens à l'esprit. N'ayez peur ça viendra et vous le saurez quand vous commencerez à donner des conseils aux autres. C'est gratifiant et il ne faut pas se refuser se plaisir. Ne devenez pas non plus hautain mais par pitiez : facilitez vous la vie et arrêtez de vous casser du sucre dessus quand quelqu'un vous félicite.

Enter your text here...

Mai 07

L’épanouissement professionnel

Très tôt nous sommes interrogés sur "ce que nous voulons faire plus tard". Nous nous lançons parfois au hasard et finalement, après avoir testé le métier : le désir s'envole. Honnêtement : connaissez-vous bon nombre de personnes ayant pu répondre à cette question du premier coup ? Comment savoir si un métier va nous convenir, alors que nous ne l'avons jamais essayé ? Sans parler de la différence majeure entre vivre quelques journées types ( comme la semaine de stage durant le collège ou le bricolage en famille ) et travailler tous les jours durant des mois.

Je vous encourage à ne pas vous demander ce que la société, vos parents ou vos amis souhaitent pour vous. Mais plutôt ce que vous voulez obtenir, accomplir ou même voir, et ce, que ce soit dans un futur proche ou lointain. Le but finale est de pouvoir répondre favorablement à cette question « Si aujourd'hui était le dernier jour de ma vie, aurais-je envie de faire ce que je vais faire aujourd'hui » ? Si la réponse est trop souvent « Non. » et que vous persistez : vous augmentez la probabilité de faire un "burn-out", une "crise de la quarantaine" ou encore de tout vous levez un matin et tout quitter du jour au lendemain. 

Avant de chercher le job de rêve, vous pouvez commencez à chercher le métier qui vous correspond en fonction de pré-requis obligatoire ou au contraire en évitant à tout prix certains points. Voici ceux qui me viennent à l'esprit :

  • les compétences : diplômes, expériences pro ou perso
  • le salaire : taux horaire, prime, avantage en nature …
  • le planning : liberté des horaires, mi-temps, week-end ...
  • le lieux : usine, bureau, nature, salle de sport, milieu aquatique ...

Vous pouvez aussi prendre en compte la présence d'un mentor au travail. Comme Jack Ma's nous le conseil dans sa vidéo, entre vingt et trente ans : cherchez l'entreprise et la personne qui vont vous pousser à aller toujours plus loin, ceux qui vont croire en vous plus que vous même et qui vont vous hissez au sommet de votre potentiel.

Avec le temps, vous aurez une autre carte à jouer. Votre vécu vous ouvrira de nouveaux horizon professionnel car nous surmontons tous un jour une étape difficile. Et cette même étape nous définit. Tout ce que nous apprenons et vivons à ce moment là peut nous amener à un projet professionnel. Cette épreuve que vous affrontez et surmontez vous enseigne beaucoup et peut vous permettre de devenir une source disparation pour les générations suivantes.

Dans tous les domaines vous pouvez trouvez quelqu'un qui a persévérer et trouver sa voie à travers une épreuve. Dans le monde des arts martiaux, il y a une étoile montante : DK Yoo

Exemple de Nick Vujicic (un homme sans bras ni jambes)

Exemple de DK Yoo (expert en arts martiaux)

Exemple de Kevin Hart et Dany Boon (deux humoristes)

Votre vécu contient aussi vos loisirs et vous pouvez aussi obtenir un complément de salaire en utilisant vos connaissances dans ces domaines.

Exemple d'André Dubois (chasseur)

Exemple de Cornelius (coach en séduction)

« Vivre de sa passion » prend alors tout son sens. Mais gardez à l'esprit que votre travail peut devenir passionnant même si ce n'était pas le cas au début. Quand je suis arrivé chez Mcdonald's : faire des Big mac et servir des sodas n'a pas révolutionné ma vie. Mais apprendre le management et développer mes compétences sur la communication a bouleversé mon quotidien...

Exemple de Stanislas Leloup

Garder à l'esprit que votre avenir n'est pas figé et demandez vous à quoi bon avoir un futur si vous ne profitez pas du présent ?

Vous serez parfois limitez par les normes de la société... Dans ces cas là : pensez à voir ce que vous pouvez en tirer pour la suite et quitte à être dans une situation autant en tirer profit au maximum. L'éducation nationale par exemple... Elle nous oblige à suivre un parcours que nous ne désirons pas forcément mais elle sert principalement à nous développer. Même si nous tout ne la supporte pas : elle apprend au personne à se confronter à des problématiques, étudiez des points de vue etc.. et ça, nous le ferons toute notre vie.

La philosophie est, pour moi, une ouverture d'esprit, si vous lisez mes articles sur le management et la communication vous comprendrez très vite que dans une situation donnée : il n'y a pas que du noir ou du blanc. Pour résoudre un conflit il faut savoir se placer des deux points de vues et aussi visualiser les faits réels sans les perceptions.

Le français nous sert quand nous évoluons dans la hiérarchie ou si nous voulons un minimum de professionnalisme. Sur un forum : si nous faisons des fautes d’orthographe, il arrive que les personnes compétentes ne nous répondent pas. Et si nous n'avons pas une bonne élocution : peu de personnes sont susceptibles de nous écouter.

Dans mon cas, mon diplôme en GEII ne me servira pas pour l'électricité, mais ce que j'ai appris en programmation me sert au quotidien. Je développe mes propres outils informatiques pour mon travail, je suis capable de faire mon propre site internet et bien plus encore..

Un autre "obstacle" pour certains d'entre vous est celui des parents inquiets … si vous ne voulez pas les avoir sur dos, les apeurer ou encore les énerver, vous devriez songer à garder un bon équilibre de vie, ceci restera bon pour vous ! Et vous pouvez le faire sans :

  • vous obliger à vous lever à six heure du matin
  • arrêter complètement la procrastination : jeux vidéo, netflix, etc ...
  • manger bio et équilibrer tous les jours
  • arrêter complètement l'alcool.

La plupart du temps ils veulent simplement vous voir réussir dans la vie donc si vous suivez les points suivant tout devrait bien se passer :

  • check
    rester autonome-financièrement
  • check
    ne pas s'endetter si le résultat est incertain
  • check
    ne pas tomber dans les extrêmes si vous vous laissez guider par vos désirs
  • check
    ne pas changer de comportement subitement
  • check
    ne pas s'isoler ou couper tout contact avec les autres terriens

Si le conflit ne passe toujours pas, vous pouvez aussi revoir votre communication. Parfois nous nous sentons sur la défensive et nous réagissons à chaud en reprochant des choses qui n'ont plus rien à voir avec le conflit. Il faut savoir se recentrer et avec un peu d'entrainement vous pouvez vous supprimer les non-dits de votre vie. Finalement ce que vous voyez en mal dans leur façon d'agir est peut être bon pour vous si vous prenez du recul.

Ainsi s'achève mon article sur l'épanouissement professionnel. En conclusion : il n'y a pas de mauvaises voies ou de mauvaises personnes. Mais il y a beaucoup de personne à la mauvaise place. Je vous invite à voguer en veillant à ne pas vous mettre dans des situations délicates. La suite vous viendra naturellement. Ne perdez pas de vu que tout Homme avisé peut tirer profit d'une situation qui semble désespérée.

Pour aller plus loin : si vous avez lu cet article c'est peut être parce que vous vous cherchez encore. Et dans cette période de doute, l'estime de soi est souvent un fardeau. Si c'est votre cas : je vous invite à consulter mon article : « Incarner le changement que vous voulez voir ».

Dans tous les cas, je vous remercie d'avoir pris le temps de me lire et je vous souhaite de trouver votre voie.

Fév 26

Hello world!

Welcome to WordPress. This is your first post. Edit or delete it, then start writing!